Koj-Kryglan-kala,

Il s'agit d'un monument fortifié en brique crue et pakhsa. L'enceinte circulaire fait 93 m. et est munie de tours. Il s'agit d'un monument unique: tradition des édifices à décors militaire.;

Après une période d'abandon consécutive à son pillage (II è av.), le monument est réoccupé en village. Datation: réoccupation du site des env. de notre ère aux III-IV e s. de n.è.

Le plan de l’étage inférieur du bâtiment central rond, seul conservé, est une variante du plan « en peigne », particulièrement adapté aux casernes et aux magasins. Le puits de la partie occidentale n’était pas destiné à un culte à Anāhitā, ou de la reine défunte assimilée à cette déesse : c’est une précaution obsidionale. L’étage supérieur était vraisemblablement une superstructure résidentielle faisant un large usage du bois.