Le mausolée de Lénine

Le mausolée de Lénine

Dès 1918, l'espace au pied des murs du Kremlin est transformé en cimetière pour les révolutionnaires et les personnalités de l'Etat.

En 1924, juste 6 ans après la prise du pouvoir par les Bolchéviques, Lénine, le premier et charismatique dirigeant de l'URSS, meurt. Il n'a pas désigné de successeur et la lutte pour la prise du pouvoir par Staline va durer plusieurs années. Mais les funérailles sont organisées rapidement et un premier mausolée est bâti provisoirement à ce moment-là. Le projet est confié à un architecte brillant, Alexei Chtchoussev (1873-1949), qui, paradoxalement avait déjà travaillé sous le tsar Nicolas II en construisant, entre autres, la gare de Kazan à Moscou et des églises. Mais son œuvre sera également riche durant la période soviétique.

Vue du le Mausolée de Lénine

Le Mausolée ou tombeau de Lénine

Il va réaliser les 3 projets, dont le projet définitif, qui verra le jour en 1929. Pour la petite histoire, on lui demande une esquisse du premier projet en 6 heures le 25 janvier 1924 et il fut réalisé et inauguré le 27 janvier !!!

Le premier projet, qui était basé sur un cube surmonté de trois degrés, a été construit en bois.

Au printemps il réalisa un deuxième projet, toujours en bois, qui se rapprochait de l'idée de pyramide.

Le troisième projet, la construction définitive telle qu'on la voit aujourd'hui, est en béton, en granit et en porphyre rouge et noir. Chtchoussev a fait beaucoup de recherches concernant les proportions du bâtiment ("12 m. de haut, c'est à dire un tiers de la tour du Sénat, un sixième de celle du Sauveur"), afin d'intégrer le mausolée dans les murs du Kremlin et de la tour Nikolskaja.

Le choix de l'emplacement sur la place n'est pas dû au hasard, c'est l'exact centre de gravité, dans l'axe du magasin Goum et de la Tour Nikolskaia.

Plan Mausolée Lénine

Plan de la deuxième version (1924-1929), réalisée en bois.

Vue de la place Rouge en 1926

Vue de la Place Rouge en 1926 avec le mausolée de Lénine (2e projet).

Un des éléments étonnants et qui sera un coup de génie, c'est la tribune qui apparaîtra sur le troisième projet, la réalisation définitive, qui change également le côté de l'entrée principale (p. 365) qui est maintenant à l'est et non plus sur la façade principale.

Cette tribune était utilisée lors des grands défilé du 1er mai, fête du Travail, et du 7 novembre, date anniversaire de la Révolution.

Par ailleurs, Chtchoussev était un spécialiste des églises de style néo-russe et il connaissait donc très bien la liturgie orthodoxe, et selon F. Bellat, il a organisé grâce au mausolée et à sa tribune une nouvelle scénographie sur la Place Rouge, basée également sur l'architecture de l'empire romain et plus particulièrement du forum romain. Les Rostres, (ou tribune aux harangues), servaient aux magistrats et aux orateurs pour s'adresser à la foule. D'ailleurs en 1937, Chtchoussev déclarait que :"nous sommes les seuls successeurs directs de Rome". (Bellat, p. 223)

Les tombes des membres du PC

Nécropole, cimetière des héros du parti communiste

Chtchoussev est un architecte très éclectique, même si ses constructions étaient souvent traditionnelles. Même si dans les années 1900-1910, il mélangeait les motifs Art Nouveau et néo-russes à des éléments du cubisme.

Le mausolée de Lénine justement, comprend ces éléments cubistes, et le choix d'une forme pyramidale s'inscrit dans un style constructiviste, mais avec des éléments classiques comme le petit temple dorique au sommet de l'édifice. Il a d'ailleurs réalisé des bâtiments de style constructivistes, dont le Commissariat du peuple pour l'Agriculture (1928-1933). Il deviendra à partir des années 1930, un des architectes officiels de Staline.

AccueilModifications de la Place Rouge > Le mausolée de Lénine< PrécédentSuivant >