Routes de la Soie enseignant

Home

Comment les femmes acquièrent-elles leur savoir religieux?

Il y a trois moyens d’acquérir le savoir de la religion. Tout d’abord, il y a le savoir de base qui s’apprend au sein de la famille jour après jour dès l’enfance. Même les non-pratiquants l’apprennent car c’est une tradition. Les parents vont inculquer à leur enfant ce que leurs parents leur avaient déjà appris. Même les non-pratiquants ont cet enseignement de base.


Puis il y a tout ce qui est plus poussé qui est enseigné dans les établissements religieux (madrasa, mosquée, universités islamiques). Ce savoir  vise l'orientation idéologique de l’Etat associé à la modernisation du pays. Ce dernier contrôle ce qui est enseigné et n’enseigne que ce qu’il veut.


Enfin, la dernière façon est en lien avec tout ce qui est spirituel, qui viendrait quand la personne dort et qu’elle rêve. Les esprits apparaitraient et partageraient leur connaissance secrète..
Les femmes ont fait du mysticisme leur domaine principal contrairement aux hommes. Elles écrivaient des poésies en l’honneur de Mahomet  et les membres de sa famille ainsi que pour divers Saints. Ensuite, elles récitaient ces poésies lors de diverses cérémonies auxquelles elles étaient conviées ou qu’elles organisaient elles-mêmes.


Les femmes  ont un grand savoir religieux surtout concernant les « Langues de religion »  ce qui leur permet de lire les écritures sacrées. De plus, il est important de transmettre ce savoir de mère en fille, car durant la période soviétique, cela a permis de garder un peu d’Islam dans le pays.

Mis à jour le vendredi 31 mai 2013 15:38

Affichages : 1381

Les Otins

En Asie-Centrale et surtout en Ouzbékistan les femmes qui se consacrent à la religion ont laissé une empreinte importante durant la période post-soviétique. Elles sont appelé les « Otin ». Elles représentent les femmes qui s’investissent pour la religion au sein de leur communauté. Elles font entièrement parti du paysage socioreligieux du pays. Elles ont activement participé à la réislamisation du pays à la suite de l’Union soviétique.


Les Otins étaient les enseignantes du Coran. Elles sont reconnues par certains russes mais surtout dans la littérature ouzbèke. Elles ont joué un rôle important dans l’Islam féminin pendant la domination de la Russie tsariste. Elles partageaient leurs connaissances religieuses dans les maktabs 
Elles allaient réciter des prières lors des naissances, mariages, enterrements. Elles remplaçaient souvent les Mollahs.


Elles enseignaient le Coran aux femmes et organisaient diverses cérémonies religieuses au sein de la communauté féminine. Elles vivaient grâce à l’argent qu’elles recevaient des personnes à qui elles enseignaient le Coran.


La réislamisation de l’Ouzbékistan a eu lieu dès 1991, année où l’URSS est tombé. Durant la période soviétique, le terme d’Otin était négatif et faisait référence au passé.
Les Otins étaient aussi des femmes qui citaient des poèmes mystiques. De nos jours encore, ces cérémonies se font toujours. Les femmes s’assemblent toutes chez une d’entre elles afin de prier et réciter les dires de Ahmed Yasawi .


Le terme Otin est aussi très positif. Il est donné comme deuxième prénom aux femmes Otins très respectées, mais toutes ne peuvent pas viser ce titre.

Mis à jour le vendredi 31 mai 2013 15:40

Affichages : 1419

La stérilisation forcée des femmes en Ouzbékistan

En 2012, une découverte troublante a provoqué un énorme scandale en Ouzbékistan. En effet, il a été découvert que des femmes ont été stérilisées de force ou même sans le savoir, après avoir donné naissance à leur enfant. Il s’agirait d’une nouvelle technique de l’État afin de diminuer le taux de natalité au sein du pays. L’Ouzbékistan est le pays le plus peuplé d’Asie Centrale.

Comment cela a-t-il pu se produire ?

Selon les témoignages de gynécologues ouzbeks,  il leurs aurait été attribué un certain nombre de femmes à stériliser. Si les médecins ne suivent pas ces directives, ils pourraient perdre leur place de travail.
Le contre-argument du gouvernement pour répondre aux accusations est que de nombreuses femmes perdent la vie en donnant naissance à un nouveau-né.

 

Mis à jour le vendredi 31 mai 2013 15:42

Affichages : 1464

Déroulement d'un mariage ouzbek

Un mariage en Ouzbékistan se déroule sur plusieurs jours. Durant ces jours, les futurs mariés vont voir défiler leurs familles, amis, voisins les chefs religieux ainsi que les personnes importantes faisant partie de leur communauté.


Le premier jour du mariage, une Otin va réciter la bénédiction nuptiale à la future mariée avant que celle-ci ne rejoigne la maison de ses futurs beaux-parents. Le moment où la jeune fille part de chez elle est extrêmement important. Certaines traditions, datant de l’époque du zoroastrisme perdurent jusqu’à aujourd’hui. Le marié, avant de pouvoir emmener sa femme, va devoir tourner trois fois autour d’un feu .


Le lendemain de l’arrivée de la mariée chez ses beaux-parents, une autre cérémonie a lieu. La mariée est bénie avec des présents et un accueil lui ait fait par toute la famille de son époux.


Il est important de préciser que la femme doit rester vierge jusqu’au jour de son mariage. La tradition veut que les draps tachés soient exposés à la vue de tout le monde après la nuit de noce.


Avec la chute de l’URSS, le mariage religieux et la polygamie ont refait surface. L’Islam autorise à l’homme d’avoir jusqu’à quatre femmes différentes mais cela reste très rare car la vie coûte chère et les salaires ne sont pas élevés.

Mis à jour le vendredi 31 mai 2013 15:52

Affichages : 2232

Daniel Allgower

Top Desktop version