Routes de la Soie enseignant

Situation économique du Kirghizstan

Le pays ne dispose pas de beaucoup de ressources naturelles à l'exception de l'eau et de l'or. Voici donc pourquoi il est l’un des pays les plus pauvres d’Asie Centrale.
Il faut savoir que le Kirghizistan a beaucoup de peine à se développer et c’est pour cela qu’il est très pauvre (il n’y a pas suffisamment de consommation, d’exportation et d’importation). Par ailleurs, le pays a beaucoup de régions montagneuses et il est enclavé (voir carte au-dessus).

 

Le pays n’est pas très touristique, dépense énormément d’énergie, est très endetté. Pour terminer il y a une augmentation de la corruption (164e/178 en 2010 contre 150e/180 en 2007 selon Transparency International) ce qui a pour conséquence de repousser les investisseurs étrangers.

 

[i]En comparant, par exemple, le Kirghizistan avec le Gabon où sévit un grand pillage des biens de l’état, on voit clairement que la corruption pénalise fortement la population. Celle-ci est dans l’incapacité de faire quoique ce soit et vit dans la misère.

 

On peut également dire que le conflit interethnique de juin 2010 qui a frappé le sud du pays, n’a pas été quelque chose de positif pour le pays et nous pouvons en déduire qu’il a beaucoup affaibli son économie.

 

Malgré son important déficit budgétaire, le pays essaie de survivre avec entre autres les aides financières des expatriés (27% du PIB en 2008) qui sont essentiellement en Russie et au Kazakhstan.

 

http://www.egeablog.net/dotclear/index.php?post/2010/04/20/La-Vallée-du-Ferghana%3A-une-poudrière-au-pays-de-Tamerlan%2C-par-Alexandre-Guérin

 



 

 

Daniel Allgower

Top Desktop version