Routes de la Soie enseignant

Islam Karimov

Depuis la chute de l’URSS, l’Ouzbékistan est dirigé par Islam Karimov. Ce dernier est en place depuis 1991. Seul prétendant au pouvoir, après la chute de l’empire soviétique, il profite de cette chance pour se hisser à la tête du pays afin de reconstruire l’identité nationale du pays à son idée. C'est-à-dire qu’après le développement qu’a entraîné l’URSS, nous parlons là de tout ce que l’Union soviétique a apporté au pays sur le plan de l’économie, des infrastructures et de la culture, Karimov veut faire revenir l’Ouzbékistan aux traditions ancestrales. Il instaure une dictature, qui se construit sur la corruption de l’État. Il sécurise ses arrières en interdisant toute liberté d’expression, que ce soit des médias, de la société civile ou des ONG. Afin de reconstruire son pays à l’image qu’il aimerait lui donner, il n’hésite pas à réinventer l’histoire de l’Ouzbékistan en voulant bâtir son immunité idéologique et en donnant pour devoir aux sciences sociales et humaines d’ériger la légitimité de « l’état indépendant ». Il décide, également, de contrôler internet, qu’il décrit comme étant une arme de destruction massive.

 

Daniel Allgower

Top Desktop version